NRO : c’est quoi le Noeud de Raccordement Optique ?

Le NRO : qu'est-ce que c'est ?

Les nœuds de raccordement optique, ou « NRO » sont des emplacements dans lesquels le réseau optique national est transféré au réseau fibre des abonnés éligibles. Ces infrastructures peuvent être partagées, mais sont, dans certains cas, propres à chaque opérateur. Dans cet article, nous détaillerons en détail le fonctionnement et le rôle des NRO en France au sein du réseau FTTH. Vous découvrirez également le déploiement du réseau fibre de chaque opérateur, ainsi que les différentes étapes de déploiement de la fibre optique, des NRO jusqu’à votre box Internet.

Le NRO, c’est quoi ? définition

Le NRO désigne les « Nœuds de Raccordement Optique« . Il s’agit de la première étape de tout le processus d’acheminement de la fibre optique. Mais concrètement, de quoi s’agit-il ? Les nœuds de raccordement optique sont de grosses armoires métalliques dans lesquelles les opérateurs sont libres d’y stocker leurs infrastructures de fibre optique. Ces informations seront ensuite envoyées au Point de Mutualisation (PM), le deuxième maillon de la chaine de la fibre optique.

A l’intérieur d’un seul NRO, on peut retrouver les équipements actifs de plusieurs opérateurs. Les NRO en France fonctionnent en effet comme des loyers. Dans les villes moins fréquentées, il arrive donc fréquemment que certains opérateurs, qui ne disposent pas de leurs propres NRO, s’installent dans les NRO de leurs concurrents, en l’échange d’un loyer. Il s’agit en fait du cas de la plupart des villes français : on estime à une centaine environ le nombre de villes où tous les opérateurs disposent de leurs propres structures.

Quel est le rôle du nœud de raccordement optique ?

En tant que premier maillon, le nœud de raccordement optique a pour rôle de transformer le réseau national optique, appelé « Backbone », jusqu’au réseau de distribution de chaque opérateur. Pour ce faire, le NRO est équipé d’un OLT (Optical Line Terminal).

Comme nous le verrons plus en détail dans la suite de cet article, c’est le point de mutualisation qui est ensuite à la tête du réseau de distribution pour que le Très Haut Débit puisse être acheminé vers les différents foyers des abonnés fibre.

Noeud de rassemblement optique pour transformer le réseau national optique

Quelle différence entre NRO et NRA ?

Quelle est la différence entre NRO et NRA ? Et bien c’est très simple. Les NRO sont utilisés dans le processus de raccordement à la fibre optique, alors que le NRA dans le déploiement de la technologie ADSL.

Le NRO pour le raccordement au réseau FTTH

Comme il a déjà été mentionné, les NRO sont utilisés dans le déploiement de la fibre optique. Ces derniers permettent en effet de transformer le réseau national de fibre optique avant d’entamer le transfert de celui-ci vers les logements des abonnés éligibles à la fibre.

Les NRO peuvent être de plus en plus éloignés des habitations qu’ils desservent. La plupart des opérateurs utilisent en effet de plus en plus la technologie « PON » qui permet de regrouper la connexion fibre de plusieurs logements au sein d’une même bande passante.

Le NRA pour les abonnés ADSL

Bien que le réseau fibre se développe davantage chaque année en France, il existe encore des NRA « Nœuds de Raccordement des Abonnés« . Ces infrastructures concernent donc uniquement les box ADSL. Contrairement aux NRO, les NRA sont des centraux téléphoniques qui permettent de desservir les lignes téléphoniques et la connexion Internet des abonnés ADSL.

Elles nécessitent d’être placées encore plus près des lieux d’habitations : en effet, il s’agit ici de réseau cuivre desservant directement chaque logement. De plus, leur fonctionnement est un peu plus contraignant en ce sens que les NRA sont davantage volumineux que les NRO en raison des fils de cuivre à l’intérieur des infrastructures.

Les étapes de l’acheminement du réseau fibre : du NRO au PTO en passant par l’armoire fibre

Carte de l'acheminement du réseau fibre en France

Avant d’arriver à votre domicile, la fibre optique réalise un long parcours de transmission, durant lequel plusieurs acteurs interviennent. Comme nous l’avons déjà expliqué, le NRO constitue la première étape de ce parcours. Une fois le signal national optique converti, il est transféré au Point de Mutualisation, chargé de relier les NRO avec le réseau de fibre optique. Ce dernier est mutualisé, c’est-à-dire que, pour des raisons de concurrence, chaque opérateur qui développe un nouveau réseau doit en avertir ses concurrents.

Après cela, intervient le PBO ou « Point de Branchement Optique« . Il s’agit d’un boitier pouvant être placé à différents endroits selon le type de logement : dans les parties communes d’un immeuble, sur un palier, en façade, ou encore en aérien, sur un poteau. Son rôle est d’acheminer le réseau fibre FTTH vers plusieurs logements proches les uns des autres. Le PBO permet de desservir entre 3 et 12 logements simultanément. Le PBO est directement relié aux boitiers PTO des appartements fibrés. Les câbles du PTO sont, eux, branchés à une box Internet fibre, ce qui permet de générer un Wi-Fi.

En résumé, voici le parcours de déploiement de du Très Haut Débit :

  1. Le signal national optique est créé dans le NRO, puis transféré dans un point de mutualisation.
  2. Les points de mutualisation se chargent ensuite de relier les NRO avec le réseau de fibre optique.
  3. Ce réseau fibre est transmis à des PBO « Points de Branchement Optique ». Il s’agit de boitiers placés près d’une ou plusieurs habitations permettant de ramener la fibre au PTO
  4. Les PTO « Point de Terminaison Optique », des boitiers blancs présents chez les abonnés fibre, sont directement reliés aux PBO. Ils se branchent directement à l’aide d’un câble sur votre box Internet, ce qui permettra au routeur Wi-Fi de générer un réseau fibre.

Le déploiement des NRO chez chaque opérateur

Aujourd’hui, la plupart des opérateurs disposent de leurs propres NRO en France. Il s’agit particulièrement du cas des villes les plus densément peuplées. En revanche, dans les zones plus reculées, par exemple les zones rurales, certains fournisseurs se voient contraints de devoir louer à leurs concurrents NRO par manque d’infrastructures. Si vous souhaitez savoir où en est le déploiement de la fibre près de chez vous, vous pouvez consulter la carte interactive de l’ARCEP.

Les NRO chez Orange

logo orange

Orange est l’opérateur possédant le plus de nœuds de raccordement optique en France. En effet, l’opérateur historique est en tête du déploiement du Très Haut Débit dans la métropole. Il s’agit, donc, également d’un des opérateurs offrant le plus de points de mutualisation dans l’hexagone : Orange profite de l’avancée de son déploiement et de son avance sur ses concurrents pour louer certaines de ses NRO à d’autres opérateurs.

Son rayonnement national, Orange le doit notamment à son grand nombre de NRA, originellement utilisé pour le transport de l’ADSL, que l’opérateur ré emploie à des fins de transport de la fibre optique.

Le réseau fibre optique de Bouygues Télécom

Bien que Bouygues soit l’un des plus gros concurrents d’Orange (l’opérateur affiche par exemple le deuxième meilleur taux de couverture en population derrière Orange), le déploiement de son réseau fibre reste, lui, bien loin derrière. Contrairement à l’opérateur historique, Bouygues ne dispose en effet pas de la plupart de ses propres NRO. C’est pour cette raison que l’opérateur est contraint de louer une grande partie de ses infrastructures à son concurrent SFR. Ces mutualisations ont lieu notamment dans les moins grandes villes, plus reculées.

La couverture fibre SFR

Comme Orange, SFR fait partie des rares opérateurs à ne pas utiliser les NRO de ses concurrents. Actuellement, SFR continue de développer son réseau, tout en proposant, comme nous l’avons déjà mentionné, la location de certaines de ses infrastructures à ses concurrents.

Déploiement du réseau FTTH chez Free

Free dispose de ses propres NRO dans les grandes villes. En revanche, le fournisseur d’accès est contraint de devoir louer certains NRO à ses concurrents, dans les zones d’habitations moins denses. Il s’agit particulièrement du cas d’Orange, a qui Free loue certains emplacements sur le territoire.

Ce n’est pas la première fois que Free et Orange passent ce genre d’accord. En 2011, les deux opérateurs avaient en effet signé un accord d’itinérance, permettant à Free d’utiliser certaines antennes 3G et 4G d’Orange dans certaines zones. Cet accord, qui devait prendre fin en 2017, a été reconduit jusqu’à fin 2022.

logo-free

FAQ du NRO

Il est parfois compliqué de savoir sur quel NRO on est rattaché. Vous pouvez cependant appeler votre opérateur pour obtenir une réponse ou une aide. Certains fournisseurs, comme Free notamment, proposent également des cartes de leurs NRO ou des NRO qu'ils utilisent. Le vôtre est généralement le plus proche de chez vous.

Un NRO est un nœud de raccordement optique. C'est un local technique dans lequel les opérateurs stockent leurs infrastructures de fibre optique. Leur but est de transformer le réseau national optique en réseau fibre pour les abonnés éligibles.

Le PTO est un boitier blanc mural dont disposent les abonnés de contrats Internet fibre. Sans PTO, il est impossible de souscrire à une offre fibre, même si vous êtes éligible.

Un SRO est une armoire métallique installée près d'une grande densité de logements arbitrant un point de mutualisation. Ce dernier est le deuxième maillon de l'acheminement du réseau fibre. Les PM sont l'intermédiaire entre les NRO et le réseau de fibre optique commun à l'ensemble des opérateurs.

Les Points de Mutualisation sont à l'intérieur des SRO, de grandes armoires métalliques que l'on retrouve souvent près de zones densément peuplées. Les PM des maisons sont généralement placés dans une rue proche. En revanche, il arrive qu'en appartement, les PM soient directement installés dans les parties communes de l'immeuble ou au pied de ce dernier.


Être
rappelé

5/5 - (3 votes)
Call Now Button
Box internetGuide de la box internetNRO : c’est quoi le Noeud de Raccordement Optique ?