Huawei sera-t-il bientôt dans la compétition des smartphones 5G ? Malgré les restrictions américaines qui l’empêchent de pouvoir développer des appareils donnant accès à la cinquième génération de réseaux mobiles, le fabricant chinois de Shenzhen aurait trouvé le moyen de contourner le problème. On vous explique.

Des sanctions américaines très lourdes

Tout commence en 2019 sous la présidence de Donald Trump. Les États-Unis soupçonnent Huawei de copier ses leaders américains et de les espionner pour le compte du gouvernement chinois de Xi Jinping. Les Etats-Unis craignent que les équipements de réseau sans fil 5G de Huawei ne permettent à Pékin d’espionner les communications américaines. Une accusation que la Chine n’a cessé de démentir. En mai 2019, les États-Unis signent un décret et placent Huawei sur liste noire pour raison de sécurité nationale.

Selon Washington, ce décret permet de répondre aux « actes malveillants favorisés par Internet, dont l’espionnage économique et industriel au détriment des Etats-Unis et de sa population ». Aucune entreprise américaine ou étrangère n’a alors le droit de vendre des composants ou des services à Huawei, dès lors qu’une technologie américaine est utilisée. La guerre commerciale et technologique est déclarée.

Smartphone 5G Huawei

Les smartphones Huawei sont alors dans l’incapacité de proposer les applications et le système d’exploitation Android de Google : Gmail, Maps, et YouTube ne sont plus disponibles sur ses terminaux. Et le pire, c’est que l’entreprise est privée des puces de dernière génération : des composants, pour l’heure, indispensables pour tout fabricant de smartphones qui se veut compétitif et proposer la meilleure offre aux consommateurs et ses abonnés.

En mai 2020, l’administration de Donald Trump oblige les sous-traitants de Huawei à demander une autorisation pour utiliser des composants américains, empêchant ainsi la fourniture à Huawei de produits américains. En novembre 2022, aucune autorisation de mise sur le marché ne sera délivrée aux firmes chinoises.

Conséquence directe de ces mesures, le chiffre d’affaires de Huawei s’effondre de 29% en 2021 par rapport à l’année précédente. Les bénéfices chutent également de 67 % lors du premier trimestre 2022, comparé à la même période l’année dernière.

Quelle solution a trouvé Huawei ?

Fabriquer au niveau national les composants de dernière génération 5G ! Le constructeur se serait associé avec le plus grand producteur de semi-conducteurs chinois : Semiconductor Manufacturing International Corporation (SMIC). Huawei fournirait alors à son partenaire les plans pour produire les fameuses puces 5G.

Grâce au processus de fabrication et les outils d’automatisation du design électronique (EDA), le fondeur SMIC peut graver des puces très finement. Le processus de fabrication deviendrait comparable aux technologies de gravure de 7 nanomètres de ses concurrents occidentaux en termes de puissance et de stabilité. SMIC pourrait produire 2 à 4 millions d’unités de chipset 5G. Il n’est donc pas impossible que l’on voie d’ici la fin de l’année la sortie d’un téléphone Huawei compatible 5G !

En attendant l’arrivée des smartphones Huawei sur le marché de la 5G, il existe toujours des offres de forfait téléphone 5G avec des téléphones compatibles.

Nos articles sur le même thème

Cette page contient des liens affiliés, en cliquant sur ces liens, vous aurez accès à des offres. En souscrivant à ces offres, vous soutenez Mezabo et son équipe de rédacteur. Pour autant, le fait de cliquer sur ces liens ne modifie en rien le prix du forfait. Pour plus d’informations sur l’affiliation chez Mezabo, cliquez sur ce lien.

Mentions LégalesCGSPolitique RGPDPolitique CookiesPolitique affiliation

Le forfait RED 130 Go est à seulement 10,99€/mois avec 5G offerte !

X

Le forfait RED 130 Go est à seulement 10,99€/mois avec 5G offerte !

X
Actualités des smartphonesLa 5G bientôt de retour sur les smartphones Huawei ?