facebookpixel

La multitude des offres internet sur le marché rend bien souvent très difficle la comparaison de ces dernières. Que ce soit en terme de prix, de services proposés, ou même de technologie utilisée (ADSL, Fibre, VDSL, cable coaxial, etc.), se faire un avis bien précis sur une offre et arrêter son choix peut parfois se réveler être un véritable parcours du combattant.

C’est pourquoi de nombreux sites internet ont émergés ces dernières années, avec comme but de vous faire économiser sur votre abonnement internet, tout en vous accompagnant sur le choix de l’offre.

Comment comparer les offres internet ?

De nos jours, il est très facile de comparer les box internet entre-elles. En effet, il existe de très nombreux comparateur d’offres internet qui vous permettent en quelques clics de trouver l’offre idéale qui correspond parfaitement à vos besoins. Il vous suffit pour cela de rentrer sur le comparateur vos différents besoins en terme de technologie (Fibre ou ADSL), et de services (accès à une offre de télévision par internet, et/ou de téléphonie fixe).

Certains comparateur d’abonnements internet vous demandent même chez quel opérateur vous êtes actuellement, et combien vous payez. Cela permet à l’algorithme de vous proposer uniquement des offres moins chères, et même bien souvent des offres qui sont chez un opérateur différent du votre actuellement. Le but est simple : pouvoir vous faire profiter chez un autre FAI de la remise spéciale durant la première année, très souvent réservée uniquement aux nouveaux clients.

Ainsi, vous pourrez bénéficier d’un tarif réduit les 12 premiers mois de votre abonnement chez ce nouvel opérateur. Et comme l’engagement n’excède jamais 1 an, vous pourrez aisément changer d’opérateur tous les ans, afin de profiter de ces remises « nouveaux clients » chaque année.

Bien évidemment, ce changement d’offres internet tous les ans peut paraitre fastidieux. En effet, il vous faudra penser chaque année à résilier votre offre actuelle, renvoyer vos équipements, puis souscrire à une nouvelle offre. Pas aussi simple que de changer de forfaits mobile… Et en plus, il faudra noter dans un coin de votre tête votre date de fin d’engagement afin de ne pas vous faire surprendre le 13ème mois avec une facture plein tarif.

Une solution simple et éfficace : utiliser un gestionnaire d’abonnements :

C’est pourquoi il existe désormais sur internet quelques acteurs qui vous proposent d’y penser à votre place, et de gérer en votre nom les démarches administratives (souscription, résiliation, recherche de la meilleure offre). Chez Mezabo, nous avons mis en place un gestionnaire d’abonnements box internet et mobile qui vous permet en quelques clics de vous créer un espace personnel. Ce dernier vous permettra de :

  • Suivre  vos différents abonnements box internet et forfait mobile.
  • Trouver une offre équivalente moins chère.
  • Résilier votre abonnement en quelques clics.
  • Recevoir un rappel avant réengagement ou fin de votre tarif promotionnel.

Ce service vous permettra de bénéficer d’un véritable suivi personnalisé, vous offrant la possibilité de payer moins cher vos abonnements année après année, sans avoir à subir les contraintes administratives.

Comment savoir quelle technologie internet choisir (fibre, adsl, vdsl, cable coaxial…) ? :

Lors de la souscription à une nouvelle offre internet, on vous demande bien souvent de choisir quelle technologie internet vous désirez. Voici les quelques technologies existantes à l’heure actuelle, et leurs différence. A noter qu’il ne vous ai parfois pas possible de choisir, en fonction de votre lieu de résidence et du cablage présent dans votre immeuble ou maison.

  1. L’ADSL : 

C’est la technologie la plus répandue aujourd’hui puisqu’elle équipe pratiquement 100% des foyers en France. L’opérateur utilise alors votre bonne vieille prise téléphonique pour vous amener internet à la maison. Cette technologie repose sur les cables cuivre installés par France Télécom / Orange au cours des dernières décennies.  L’ADSL a l’inconvénient d’offrir un débit limité à 28 mb/s en téléchargement et 1 mb/s en envoi. De plus, au plus votre domicile est éloigné du répartiteur de l’opérateur, au plus le débit maximum de votre ligne sera faible, pouvant parfois atteindre péniblement les 1 mb/s pour les lignes les plus longues.

  1. Le VDSL :

C’est la dernière évolution en date des opérateurs qui permet de booster fortement le débit sur les lignes ADSL classiques (câbles en cuivre). Il permet d’atteindre des débits théoriques jusqu’à 100 mb/s, mais attention : uniquement pour les lignes les plus courtes (jusqu’à 1000 mètres maximum entre le domicile et le répartiteur).

  1. Le câble coaxial :

Évolution apportée par Numéricable au début des années 2000, cette technologie permet d’atteindre des débits théoriques jusqu’à 400 mb/s, peu importe la longueur de la ligne de l’abonné. Cette technologie permet d’apporter le très haut débit aux utilisateurs, même si leurs logements ne sont pas encore raccordés en fibre optique. Aujourd’hui, seul SFR utilise ce type de câblage (et également la Poste Mobile puisqu’il utilise le réseau de SFR).

  1. La fibre optique :

C’est le dernier grand chantier numérique du 21ème siècle. Cette technologie repose sur des câbles très fins, composés de minuscule fibres de verre qui réfléchissent la lumière. La fibre optique permet donc en théorie d’atteindre des débits très élevés (jusqu’à plusieurs centaines de gigabits par seconde). Dans la pratique, les opérateurs limitent le débit entre 1 et 10 Gigabits par seconde pour le moment, ce qui est déjà un progrès considérable par rapport à l’ADSL.  Tous les foyers ne sont pas encore équipés, car l’installation est très longue et couteuse pour les opérateurs. Ces derniers privilégient donc pour le moment le déploiement en zones très dense, même si de nombreux opérateurs d’initiatives publics s’occupent également d’apporter la fibre dans les zones moins densément peuplées.