Le déploiement de la 5G en France avance à grand pas, mais divise la population. Que l’on soit pour ou contre, son expansion va continuer jusque 2030, au minimum. De plus, la majorité des opérateurs propose maintenant des forfaits 5G, et continueront dans ce sens au fil du temps. En effet, cette technologie est maintenant activée par les acteurs du marché des Télécoms dans la plupart des grandes villes grâce aux nouvelles antennes, et s’étend de plus en plus. Mais qu’est-ce que la 5G ? Est-ce fiable ? Quelles offres sont intéressantes et pour quelle couverture réseau ? Nous verrons ensemble tout ce qu’il faut savoir sur le déploiement 5G France dans sa globalité.

C’est quoi la 5G ?

Nous entendons beaucoup parler de la 5G récemment. Et les opinions sur cette nouvelle technologie sont mitigées. Mais concrètement de quoi s’agit-il ? Pour vous permettre de vous faire un avis sur cette celle-ci, nous verrons ensemble ce qu’il faut savoir sur la 5G. De plus, démêlons les faits avérés des nombreuses rumeurs qui circulent sur le sujet.

Définition

La 5G est, comme son nom l’indique, est la cinquième génération des technologies dans le domaine de la téléphonie mobile. Elle fait suite à la 4G et la 3G, qui nous avaient permis de naviguer sur Internet depuis notre mobile. Et encore avant, à la 2G et la 1G, grâce auxquelles nous pouvions appeler et envoyer des SMS. Cela semble très basique désormais, mais chaque génération nous a permis de progresser petit à petit dans la communication à distance. Il s’agit d’une nouvelle ère dans la modernisation de nos activités mobiles.

De nos jours, notre consommation de data ne cesse d’augmenter. Et très bientôt, la 4G ne sera plus en capacité de répondre à cette forte croissance. On estime qu’un tiers de la population française utilisera plus de 200Go de data mobile par mois d’ici 2030. Ainsi, la 5G s’est développée afin de remédier à cette évolution. En effet, celle-ci est indispensable à la pérennité de nos activités modernes et de notre mode de vie actuel. De plus, la 5G possède de nombreux atouts qui seront particulièrement utiles dans les années à venir. Pour clarifier, la 5G apportent donc de nouvelles bandes de fréquences pour fluidifier les réseaux saturés. Elle utilise principalement la bande 3,5 GHz, mais également les bandes 700MHz et les 2,1GHz. De plus, elle peut également migrer sur les bandes des technologies 3G et 4G.

Pourquoi la 5G en France

Pourquoi la 5G en France ?

En France, la 5G est présente depuis novembre 2020. Et elle ne cesse de s’étendre avec le temps. A terme, l’objectif étant de couvrir une très large zone afin que chaque ville puisse profiter d’équipements 5G. Les opérateurs Free, Orange, Bouygues Telecom et SFR couvrent différents secteurs. Si vous souhaitez accéder à la 5G, il serait intéressant de vous renseigner sur la carte de couverture de chaque fournisseur d’accès Internet. Ceci afin de choisir celui qui couvrira au mieux votre logement ou lieu d’activité. Pour cela, vous pouvez consulter la carte des réseaux mobiles sur le site officiel de l’Arcep, le régulateur des télécoms. Sachez également que la plupart des grandes villes sont déjà toutes couvertes par des antennes 5G.

Comme nous l’avons vu, la 5G en France répond à une demande croissante de la consommation de data mobile. De plus, cette technologie est dans la continuité de la modernisation de nos activités. En effet, elle apportera des avancées dans différentes technologies , comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée, les hologrammes ou les objets connectés. Ceci, dans l’objectif futur d’améliorer nos performances dans différents domaines, tels que la santé, la sécurité ou l’environnement. Dans une moindre mesure, le déploiement 5G va également rassurer les plus septiques. Contrairement à ce que beaucoup de personnes anti-5G clameront, les antennes directrices 5G émettront moins d’ondes électromagnétiques qu’avec la technologie 4G. Toutefois, elles émettent moins loin que les antennes 4G. Il faudra donc installer plus d’antennes 5G pour obtenir une couverte optimal du territoire.

La 5G en France : son déploiement

Parmi toutes les nouvelles technologies mobile, la 5G possède le déploiement le plus rapide. D’une part, à cause du besoin croissant en data mobile de notre société. D’une autre part, avec la concurrence des opérateurs engagés dans la course à la 5G. Le rythme d’installation des antennes est donc très soutenu.

Les enchères des fréquences 5G

Etant donné que ces réseaux sont des communications sans fil, il est nécessaire de passer par les ondes radio afin de distribuer les nouvelles technologies mobiles. Concrètement, les bandes de fréquences sont des ondes radio divisées en segment. Ces blocs sont découpés selon leur usage. Par exemple, le réseau 5G va s’étendre sur le bloc entre 3,4GHz à 3,8GHz, plus rapidement résumé à la bande de fréquence 3,5GHz.

Les bandes des ondes électromagnétiques font partie du patrimoine immatériel de l’État français. Ainsi, pour distribuer le réseau 5G en France, les opérateurs ont d’abord dû passer par des enchères concernant les bandes de fréquences auprès de l’ARCEP. Ces enchères ont eu lieu du 28 septembre au 1er octobre 2020. Ainsi, les quatre principaux opérateurs mobiles (Free, Bouygues, SFR et Orange) se sont engagés dans une course à la 5G. Cette course à d’ailleurs était retardée à cause de la pandémie.

Le déroulement des enchères

C’est le secrétaire d’état au numérique qui initie ces ventes. Les enchères pour les bandes de fréquences organisées par l’ARCEP fonctionnent avec un système de tours. Un prix est indiqué pour chaque bloc disponible et chacun des opérateurs désigne le nombre de bandes qu’ils souhaitent acheter. Si le nombre voulu par chacun des fournisseurs dépassent la quantité disponible au total, un nouveau tour est alors effectué. Avec un prix revue à la hausse pour les bandes de fréquences. Et cela, jusqu’à ce que tous les blocs soient attribués sans dépasser la limite possible.

Au départ, le prix initial de chaque bande était de 70 millions d’euros. A la fin, ce prix est passé à 126 millions d’euros. Au total, les différents opérateurs ont acheté pour près d’1,4 milliards d’euros en segment de fréquences pour déployer la 5G. Évidemment, ce paiement sera étalé sur plusieurs années afin de laisser une marge aux fournisseurs pour l’installation des antennes. Voilà pourquoi le régulateur des Télécoms a prévu environ 15 ans d’échelonnement.

Les enchères des bandes de fréquences

Les modalités d’attribution des fréquences

L’attribution des licences des bandes de fréquences sera effective sur une durée de 15 ans, officiellement. Cependant, il n’est pas exclu que cette période soit prolongée. Ensuite, de nouvelles enchères auront lieu vers 2035. D’ailleurs, de nouveaux blocs seront peut-être attribués aux technologies mobiles émergentes. Mais d’ici là, des points d’étapes seront programmés afin de contrôler le bon déploiement de la 5G. En effet, l’ARCEP effectue régulièrement des mises à jour sur les chiffres concernant l’étendue de la couverture 5G du territoire et sur la qualité du réseau. Ainsi, les opérateurs ont certaines obligations à respecter dans le temps relatif à cette progression. Ces engagements comprennent notamment un rythme soutenu dans le déploiement des zones urbaines et rurales, mais aussi sur les axes routiers et les lieux gourmands en data. De plus, un débit minimum évoluant avec le temps sera exigé du réseau 5G sur chaque zone couverte.

Pour exemplifier, l’ARCEP demande aux différents opérateurs de déployer d’ici 2022 un minimum de 3 000 sites en 5G. Ce chiffre évoluera au fil des années. Par la suite, on exigera 8 000 sites en 2024 et 10 500 en 2025. En termes de débit, Quant au débit, afin de garantir une bonne qualité de service aux usagers, une vitesse de connexion d’au moins 240 Mbit/s sera imposée. Cependant, seulement 75 % des sites 5G devront atteindre cette performance pour entrer dans les critères de l’ARCEP.

Quand arrive la 5G en France ?

La 5G est officiellement arrivée en France en novembre 2020. Les quatre principaux opérateurs : Free, Bouygues Telecom, Orange et SFR se sont rapidement lancés dans la course à la 5G. Depuis, le déploiement de cette nouvelle technologie s’effectue au fur et à mesure. Pour commencer, dans les grandes villes, puis les communes. Ainsi, la carte de couverture s’élargit progressivement. Selon les estimations de l’Arcep, la France devrait continuer son déploiement 5G jusque 2023.

Où trouver la 5G en France ?

Les différents opérateurs choisissent différentes stratégies de déploiement 5G. En effet, ils décident des bandes de fréquences et des villes afin de couvrir au mieux le territoire. La qualité du réseau 5G dépendra donc grandement de votre opérateur, selon votre localisation. Pour exemplifier, Free possède la meilleure couverture 5G de France, grâce à ses nombreuses antennes. Cependant, il ne possède pas forcément le meilleur réseau car il utilise principalement les bandes de fréquences 700MHz. Bien évidemment, une bande de fréquence moins élevée apportera une moindre performance de débits comparée aux bandes 3,5GHz. Il faut donc étudier les couvertures 5G de chaque opérateur avant de faire votre choix sur une offre.

Quel est le meilleur réseau 5G en France ?

Vous l’avez compris, la progression du réseau 5G en France dépend donc des opérateurs. Il est difficile d’estimer lequel possède le meilleur réseau. De plus, cette avancée dans la 5G se fait rapidement, et les cartes de couverture évoluent rapidement. Toutefois, vous pouvez estimer quel opérateur vous fournira un réseau 5G optimal selon votre situation. Prenez en compte deux choses lors de votre décision : le déploiement des antennes 5G et les bandes de fréquences utilisées.

La couvertures 5G des différents opérateurs en France

Chaque opérateur développe la 5G de manière distincte, avec une stratégie définie. En effet, ils peuvent utiliser différentes bandes de fréquences et choisir d’installer des antennes à des points précis. Selon votre consommation et votre localisation, il peut être intéressant de sélectionner un fournisseur d’accès Internet selon sa méthode de déploiement 5G. Free, SFR, Bouygues Telecom et Orange utilisent tous un réseau 5G désormais. Cependant, d’autres opérateurs de réseau mobile virtuel tels que RED by SFR, Coriolis, NRJ, Syma ou Réglo Mobile proposent également des offres 5G intéressantes en utilisant le réseau d’un des principaux fournisseurs. Voyons ensemble le déploiement 5G en détail de chaque opérateur.

Orange

Les offres 5G France Orange

Orange déploie la 5G de façon assez stable. L’opérateur utilise majoritairement les bandes de fréquences 3,5Ghz. Et, en complément, la bande des 2100Mhz qui permet aujourd’hui des débits 5G légèrement supérieur à la 4G. Leur feuille de route consiste à privilégier une meilleure qualité de service, même si leur couverture 5G se développe plus lentement sur le territoire.

Bouygues Telecom

Les offres 5G France Bouygues

Assez similaire à la stratégie de SFR, Bouygues Telecom utilise principalement les bandes de fréquences 2,1Ghz, mais aussi celles des 3,5Ghz. L’opérateur opte pour une complémentarité des réseaux, ceci afin d’attribuer une bonne qualité réseau 5G à un maximum du territoire, en zones urbaines denses comme zones rurales. Selon le régulateur des télécoms, Bouygues déploie la 5G en priorité dans les secteurs au trafic très concentré, avant de s’étendre progressivement sur le reste de la France.

SFR

Les offres 5G France SFR

SFR à choisi d’utiliser en majorité la bande de fréquence 3,5Ghz. L’opérateur possède une carte de couverture assez équilibrée. En effet, il a déployé des antennes sur la majorité des grandes villes et ses communes alentour. Toutefois, SFR comme Orange et Bouygues, semble privilégier la performance débit 5G plutôt que la zone de déploiement pour l’instant. A l’inverse de Free, qui adopte une stratégie basée sur une zone de couverture très étendue.

Free

Les offres 5G France Free

C’est Free possède le meilleur déploiement 5G en France, avec plus de 5000 zones couvertes. Cependant, il utilise en plus grande quantité des bandes de fréquences plus faibles (700 et 800MHz) que ses concurrents. En effet, les fréquences 700Mhz et 800MHz sont habituellement associées à la 4G, moins performante que les autres bandes de fréquences pour la 5G. Free est au centre d’une polémique concernant la fausse 5G, à cause de sa feuille de route atypique. L’opérateur utilise principalement des bandes de fréquences qui ne peuvent pas permettre au réseau 5G d’exploiter tout son potentiel.

Toutefois, nuançons la problématique car les bandes 700MHz et 2,1GHz sont capables de donner accès à une 5G qualitative. Si celle-ci sera plus faible qu’avec une bande de fréquence réservée à la technologie 5G, elle pourra convenir à un public moins exigeant sur son débit. En effet, les offres 5G de Free s’adressent à une cible qui préfèrera privilégier des data mobiles accessibles partout. Et en outre, qui est satisfaite d’une performance réseau légèrement supérieure à la 4G.

Récapitulatif de la couverture 5G en France

Tableau des antennes 5G France développées selon les opérateurs

Et la polémique à propos de la fausse 5G dans tout ça ?

Vous avez peut-être déjà entendu « fausse 5G« , ou « mauvaise 5G » parmi toutes les informations sur le sujet. Pour clarifier, il s’agit d’un débit 5G faible, établie sur une bande de fréquence de moindre performance, tel la 700Mhz. Mais est-ce vraiment une 5G de faible qualité ? Qui l’utilise ? Voyons maintenant ce qu’il faut savoir sur la fausse 5G.

La bande de fréquence 700 Mhz mise en cause

Vous le savez maintenant, les opérateurs développent la 5G sur différentes bandes de fréquences. Tout d’abord, la première bande de fréquence, réservée à la 5G, est celle des 3,5GHz. Celle-ci est de bonne qualité, et permet globalement un débit et une vitesse optimale. De plus, le réseau aura peu de latence car il sera peu saturé. Rien d’étonnant car il s’agit de l’objectif premier du réseau 5G : fluidifier le trafic réseau mobile.

Dans un deuxième temps, les opérateurs utilisent également les bandes de fréquences 2,1 GHz, 700MHz et 800MHz. Celles-ci sont déjà exploitées par les technologies 4G/3G, mais les opérateurs ont la possibilité de les affecter aussi au réseau 5G. Cependant, la qualité du débit sera moins importante qu’avec une bande spécialement prévue pour cette nouvelle génération. Et enfin, la bande de fréquences 26 GHz sera sûrement attribuée prochainement à la 5G également. Toutefois, elle n’est pas encore aux enchères. Cet événement ne devrait pas intervenir avant 2023 selon les estimations de l’ANFR, l’Agence nationale des fréquences. Sachez aussi qu’il est possible d’utiliser plusieurs bandes de fréquences sur un même site 5G.

Parmi ces choix, les réseaux 5G utilisant les bandes de fréquences 700MHz sont considérés par beaucoup comme de la fausse 5G. Tout simplement, car les performances de cette bande sont trop similaires à celles du réseau 4G pour être considéré comme une réelle évolution technologique. Free est notamment mis en avant car l’opérateur utilise en majorité cette modalité d’attribution 5G.

Au final, est-ce vraiment de la fausse 5G ?

Il s’agit à nouveau d’une divergence de point de vue. Officiellement, les réseaux 5G distribués sur des bandes de fréquences 700MHz restent une technologie 5G. Cependant c’est une 5G de moindre performance. Le déploiement est toujours en cours, et pour certains consommateurs qui n’ont pour l’instant pas besoin d’une grande efficacité de débit, c’est une 5G tout à fait satisfaisante. En effet, elle reste supérieure à la 4G et permet de fluidifier davantage le trafic de data mobile. Toutefois, il est important d’informer les abonnées d’offres 5G de ces différentes de qualité. En effet, une majorité de la population est encore mal informé sur la 5G, et pourrait se faire une opinion biaisée. De plus, il apparaitrait malhonnête de vendre un abonnement 5G utilisant la bande des 700MHz, tout en vantant les performances de la 5G utilisant la bande des 3,5GHz.

Pour toutes ces raisons, il y a peu d’intérêt pas intérêt à utiliser massivement les bandes de fréquences déjà attribuées aux autres réseaux mobiles pour distribuer la 5G. Hormis, en tant que solution temporaire ou pour atteindre des zones mal équipées en antennes 5G. Même si la couverture du territoire est plus rapide avec cette méthode, cela ne permettra pas d’atteindre les objectifs initiaux de cette nouvelle technologie. C’est-à-dire, profiter de l’efficacité de cette nouvelle génération pour répondre à la demande croissante en data mobile et dans la modernisation de nos activités.

Foire aux questions

La 5G en France est déployée sur plusieurs bandes de fréquences : principalement la bande 3,5 GHz. Elle est réservée à la 5G. Les autres bandes utilisées sont celles des 700 MHz, des 2,1 GHz, et des réseaux 2G/3G/4G. Les 26 GHz ne sont pas encore aux enchères.

La 5G est officiellement sortie en France le mercredi 18 novembre 2020. Depuis, les opérateurs continuent son déploiement avec les années. Elle devrait s'étendre jusqu'à 2025 au minimum.

Non, aucunes études n'a prouvé d'éventuels effets dangereux à court terme de l'exposition du public à la 5G. Cependant, cela reste une technologie récente. Il nous faudra attendre quelques années avant d'établir un bilan sur le long terme.


Être
rappelé

5/5 - (5 votes)
Call Now Button
Actualités des forfaits mobilesCouverture 5G en France : où en est-on dans le déploiement du réseau ?